Zoo de Calviac

  • zoo de calviac

À 10 km de Sarlat et à 25 du camping La Fage, la Réserve zoologique de Calviac est une institution à but non lucratif, qui s’est donné pour mission la préservation des espèces animales et qui est gérée de manière écologique. On peut y rencontrer les représentants de 200 espèces d’animaux sauvages évoluant dans un superbe cadre boisé en semi liberté.

Plus qu’un zoo en Dordogne, une réserve naturelle écologique

La réserve de Calviac se distingue des parcs zoologiques traditionnels en ce qu’elle a pour but premier la conservation de la biodiversité, avec une attention toute particulière portée aux petites espèces en danger d’extinction, souvent délaissées par les grands programmes de sauvegarde. Contrairement aux oiseaux, ours, pandas, girafes, tigres, singes, lions, éléphants et autres espèces de la faune sauvage classique d’un parc zoologique lambda, les animaux présents dans la réserve représentent des espèces sensibles ou des espèces menacées issues d’aires géographiques classées comme Zones critiques de biodiversité par Conservation International ou comme Écorégions par WWF. La réserve a été créée sur un coteau calcaire classé Natura 2000, et son périmètre est inscrit « Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et Faunistique » au sein de la vallée de la Dordogne. La gestion du site obéit à un engagement écologique global, notamment à travers les choix de fournisseurs d’énergie, les constructions en bois non-traité, le système d’assainissement des eaux usées par filtres naturels, la réalisation des chantiers par des entreprises locales, ou encore la création de toilettes sèches.

Conservation d’animaux venus des 4 continents

La Réserve zoologique de Calviac abrite des espèces en provenance de 4 grandes aires géographiques : l’Europe et le bassin méditerranéen, l’Amérique du Sud, l’Océanie et Madagascar. Si le logo du parc représente un maki vari, espèce malgache réintroduite dans son milieu naturel à partir des années 90, chaque univers de la réserve possède aussi son représentant : le grand pingouin pour l’Europe et la Méditerranée, le lémurien géant de Madagascar, le Glyptodon d’Amérique du Sud et le loup marsupial d’Océanie. Il s’agit d’espèces malheureusement disparues, dont l’évocation a pour but d’alerter le visiteur sur l’importance de l’écologie et des programmes de conservation de la biodiversité. Le regard porté sur les espèces présentes dans le parc n’en est que plus attentif ! La zone européenne permet de rencontrer le glouton, le vison d’Europe, ou la chouette effraie. Parmi les espèces malgaches figurent le fossa, mais aussi plusieurs types de lémurs, couronnés, varis noirs et blancs, catta, ou à ventre roux. La faune océanique est aussi bien représentée, à travers la présence de wallabys et de potorous à long nez. La réserve vous propose enfin de mettre le cap sur l’Amérique du Sud avec des loups à crinière, des ouistitis, des saïmiris, des tapirs, des poudous des Andes, des capibaras et des tamarins. Si vous ne savez pas quoi faire en Dordogne, c’est une visite incontournable à faire en famille.  

Horaires et tarifs de la réserve zoologique de Calviac

La réserve zoologique de Calviac est ouverte tous les jours de mi-février à mi-novembre. En juillet et en août, elle ouvre ses portes aux visiteurs dès 9 heures et jusqu’à 20 heures. Les journées sont ponctuées de rencontres avec les soigneurs et de séances publiques de nourrissage des différentes espèces. Le soigneur vous explique en détails les espèces présentes dans le parc et leurs besoins. Certains enclos, comme ceux des wallabys, des lémuriens ou des chouettes, sont ouverts pour permettre une proximité plus grande avec les animaux. Un café-boutique propose sur le site des boissons et glaces artisanales ainsi que des souvenirs. Le tarif d’entrée du parc pour un adulte est de 11 euros en hiver et 13 euros en été. Un tarif pour étudiants et jeunes de 13 à 18 ans est proposé, à 9 euros l’hiver et 11 euros l’été. Le prix d’entrée des enfants de 3 à 12 ans est à 7 euros en basse saison et à 8,50 euros en haute saison. Une réduction d’1 euro sur chaque ticket est prévue pour les visiteurs venus à vélo ou en transport en commun.